Avertissement
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 982

Les grands projets de la mairie

La réhabilitation de l'ancien cimetière

Au cœur de Morzine, l’ancien cimetière occupe une place privilégiée dans le quartier historique du bourg.

Créé en 1843, le cimetière articulait ses tombes autour de l’Eglise comme cela se faisait traditionnellement dans les villages de montagne. Cependant, les crues de la Dranse inondaient souvent ce lieu sacré. C’est ainsi que les concessions ont peu à peu été déplacées sur les hauteurs du quartier, au dessus de l’Eglise. La Dranse a été endiguée et la circulation a pu s’établir devant l’édifice.

 

Depuis 1969, quelques rares sépultures y sont accueillies, dans le cadre de concessions encore valides. Pour les élus de Morzine, la question d’une réhabilitation complète se pose depuis quelques mois dans l’objectif de valoriser et d’enjoliver ce lieu de mémoire.

Un projet d’aménagement paysager a donc été dessiné. Equipé d’un cheminement traversant qui desservira tout l’espace, avec des bancs et des végétaux, il offrira également la possibilité de créer à l’entrée nord un accès pour personnes à mobilité réduite.

Un véritable jardin dédié au recueillement et à la mémoire des aïeuls.

Le déroulement de cette réhabilitation 

Plusieurs cas de figure se présentent, car sur les 380 sépultures recensées, plus de 300 font l’objet d’une concession échue depuis 15 ans que la commune pourrait être en droit de reprendre selon la constitution. Or, les élus ont souhaité solliciter les descendants pour connaitre leurs souhaits concernant ces tombes, la préoccupation de la municipalité étant d’organiser cette démarche autour des intérêts et de la sensibilité des familles.

Il faut comprendre que presque tous les Morzinois sont concernés par un aïeul, un parent plus ou moins proche.

La commune a donc rencontré les familles en proposant, soit de renouveler la concession pour une durée de 15 ans, soit de déplacer les reliques dans un ossuaire.

Les noms des disparus pourraient être gravés sur cet ossuaire afin de perpétuer leur souvenir de manière digne.

Ce projet nous permettra donc de reprendre une vraie gestion de ce cimetière et d’en faire un véritable jardin des souvenirs.

L'illustration du projet architectural ne représente pas l'exact emplacement des concessions futures.

L'étape suivante, est donc l'aménagement paysager de ce lieu sacré, dont un avis d'appel public à concurrence a été publié récemment.
 
Autre articles dans cette catégorie : « Historique

 

Recherche

Log in